Décès en détention et suicides

En prison, on compte en moyenne un décès tous les deux jours. La plupart du temps par suicide. En 2015, 63 personnes incarcérées sont décédées de mort naturelle, 121 par suicide. La France demeure l’un des pays qui présentent le niveau de suicide en prison le plus élevé de l’Europe des Quinze. Les personnes détenues se suicident six fois plus qu’en population générale, à caractéristiques démographiques égales (âge, sexe). Alors que le Conseil de l’Europe ne cesse de rappeler à la France que la prévention du suicide est une question de santé publique, les gouvernements respectifs persistent dans leur refus de transférer cette compétence de l’administration pénitentiaire au ministère de la Santé. Déniant l’impact des conditions de détention sur l’état psychologique des détenus, les mesures de prévention se focalisent jusqu’à l’absurde sur l’empêchement du geste suicidaire et occultent l’indispensable restauration de la personne dans sa dimension de sujet d’acteur de sa vie.

Chargement des articles...