DEDANS DEHORS n°90 - décembre 2015
Sexualité en prison, la grande hypocrisie

Il n'existe en prison qu'un seul lieu, non surveillé, où sont autorisées les relations sexuelles : les unités de vie familiales. Avoir accès à ces unités est un droit, pour tout détenu. Pourtant, seulement 36 établissements pénitentiaires sur 188 en sont équipés. L'Etat condamne ainsi, sans le dire, les prisonniers et leurs conjoints à l'abandon de leur sexualité.

Abonnement annuel : 30€
Au numéro : 9,50€
Commander le numéro

Sommaire

Décryptage

  • Etat d'urgence, radicalisation violente, permissions de sortir, l'Etat irrationnel
  • Réforme pénale : un enterrement annoncé dans le budget 2015 ?

Intramuros

  • Angoulême - L'inspection du travail épingle la maison d'arrêt
  • Fresnes - Les murets de séparation au parloir enfin détruits

Décryptage

  • Droit du travail en prison, l'enlisement

Devant le juge

  • Détenu souffrant de troubles mentaux : la Belgique condamnée pour de mauvrais traitements
  • Tabagisme passif : un ancien détenu fait condamner l'Etat
  • Matériel informatique : recours possible en cas de confiscation
  • Poursuites disciplinaires : le droit d'accès des détenus aux enregistrements vidéo confirmé
  • Location de télévision : les sommes trop perçues remboursées aux détenus
  • Dommage aux biens d'un détenu : les conditions d'engagement de la responsabilité de l'Etat