Communiqués de presse

Chaque fois qu’il relève un manquement au droit ou un dysfonctionnement, l’OIP le rend public au moyen d’un communiqué de presse.

L’OIP choisit de communiquer lors de faits avérés et vérifiés portant atteinte à la dignité, voire à l’intégrité physique et morale de la personne détenue. Il peut s’agir d’un défaut de soins, d’une obstruction au maintien des liens familiaux, d’une entrave à la liberté d’opinion, d’une sanction disciplinaire abusive, d’un refus de libération conditionnelle, du maintien en détention d’une personne atteinte de troubles psychiques graves…

L’OIP réagit également par voie de communiqué aux temps fort de l’actualité pénale et pénitentiaire, en s’associant parfois à d’autres acteurs du monde de la justice et des prisons.

Chargement des articles...

Rechercher par date