Séminaire IRIS-OIP « L’utopie de la prison modèle »

12
juin
2017
Horaire : 12 juin 17h00
Adresse : EHESS, Paris

Face au constat d’une « critique monotone de la prison », Michel Foucault se demande si ce prétendu échec ne fait pas partie du fonctionnement de la prison et propose de penser la réforme de la prison comme une de ses conditions de fonctionnement (Surveiller et punir, 1975). Dans son sillage, les travaux de sciences sociales consacrés à la prison semblent jeter un regard désabusé sur cette institution et sur les espoirs de la réformer : l’utopie de la prison modèle serait-elle morte ? Comment penser le décalage apparent entre le découragement des chercheurs et les espoirs réformateurs de l’institution pénitentiaire – constamment ravivés comme par exemple dans les conclusions de la « Conférence de consensus sur la récidive » (février 2013) ou encore dans le « Livre Blanc de l’immobilier pénitentiaire » (avril 2016) ? Dans quelle mesure la réactivation régulière de l’utopie pénitentiaire permet-elle d’éclipser une réflexion de fond sur la politique pénale ?

Interviendront à cette occasion :

Jean Bérard, historien, école de criminologie, université de Montréal,auteur notamment d’un récit d’anticipation sur une possible réforme pénale (à lire ici)
Elsa Besson, doctorante en histoire de l’architecture, chargée d’études et de recherche à l’INHA, qui prépare une thèse sur l’architecture carcérale en France et la constitution d’une science pénitentiaire internationale de 1846 à 1950
Laurence Blisson, magistrate, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature
Valérie Icard, doctorante en science politique au CESDIP, qui prépare une thèse sur la réforme carcérale contemporaine en France et en Espagne

Séance coordonnée et animée par Marie Crétenot et Camille Lancelevée.

Informations pratiques

De 17h à 20h à l’EHESS (salle des Lombards), 96 boulevard Raspail, Paris VIe. Entrée libre.