Maison d’arrêt d’Osny : un jeune homme souffrant de troubles psychiatriques meurt brûlé dans sa cellule

Dans la nuit du 9 au 10 mai 2012, à la maison d’arrêt d’Osny, un jeune homme de 21 ans est décédé après avoir mis le feu à sa cellule.

Alertés par des détenus des cellules voisines, les surveillants sont parvenus à maîtriser les flammes avec un extincteur, mais n’ont pas pu le sauver. Le jeune homme souffrait de troubles psychiatriques et avait fait l’objet d’une hospitalisation d’office entre le 16 février et le 7 avril. Il était resté une semaine au quartier arrivants puis avait été placé dans une aile réservée aux détenus considérés comme fragiles et vulnérables. Il avait vu le médecin à deux reprises dans la journée précédant son décès.

OIP, coordination régionale Ile-de-France