Budget de l'administration pénitentiaire

En augmentation ce dernières années, le budget de l’administration pénitentiaire reste néanmoins grevé par un poste de dépense principal : l’accroissement du parc carcéral. Que ce soit les frais liés au remboursement des coûts d’investissement de constructions passées ou le lancement de nouvelles. Les dépenses autorisées à ce titre sont faramineuses : 709 millions d’euros en 2019 contre 61.3 millions pour le développement des alternatives et des aménagements de peine. 82 millions pour les activités en prison, alors que la prison demeure synonyme de temps vide, avec en moyenne 3h40 d’activités par jour en semaine, moins d’une demi-heure le week-end. L’activité pouvant se résumer à un accès à du matériel sportif. En dehors de la construction de nouvelles prisons, le seul secteur à faire l’objet d’investissements est la sécurité. Plus de 80 millions d’euros y sont affectés. Une somme qui a doublé en deux ans.

Chargement des articles...