Pour quels types de délits et quelles peines les personnes détenues sont-elles incarcérées ?

Une part importante des détenus le sont pour l’exécution d’une courte peine de prison. Les personnes condamnées pour les crimes les plus graves sont minoritaires dans les prisons françaises.

Durée de la peine

Au 1er octobre 2018, parmi les 49 799 personnes condamnées en détention :

  • 22,4 % sont détenues pour l’exécution d’une peine de 6 mois ou moins (11 142)
  • 18,8 % pour une peine entre 6 mois et un an inclus (9 379)
  • 15,6 % pour peine entre 1 et 2 ans inclus (7 761)
  • 19,3 % pour une peine entre 2 ans et 5 ans inclus (9 587)
  • 10,8 % pour une peine entre 5 ans et 10 ans (5 383)
  • 10,1 % pour une peine entre 10 ans et 20 ans inclus (5 027)
  • 2,1 % pour une peine entre 20 ans et 30 ans inclus (1 043)
  •  1 % en exécution d’une réclusion criminelle à perpétuité (477)

Source : Direction de l’administration pénitentiaire, statistiques trimestrielles de la population prise en charge en milieu fermé, situation au 1er octobre 2018.

Types d'infractions

Les personnes détenues sont condamnées pour des faits de :

  • Vol : 21,1 % (12 890 personnes)
  • Autre atteinte aux biens : 7,8 % (4 766 personnes)
  • Infraction à la législation sur les stupéfiants : 18,6 % (11 331 personnes)
  • Atteinte à l’autorité de l’État : 5 % (3 027 personnes)
  • Infraction routière (autre que homicide et blessure involontaire) : 8,9 % (5 414 personnes)
  • Violence contre les personnes : 14,1 % (8 616 personnes)
  • Autre atteinte à la personne : 4,8 % (2 937 personnes)
  • Viol et agression sexuelle : 10,7 % (5 347 personnes)
  • Homicide et atteinte volontaire ayant entraîné la mort : 9,8 % (4 879 personnes)
  • Autres : 1,2 % (588 personnes)

Source : Direction de l’administration pénitentiaire, statistiques trimestrielles de la population prise en charge en milieu fermé, situation au 1er octobre 2018.