La prison, une solution chère et inefficace

La prison coûte cher et est facteur de récidive.

La prison, une solution chère et inefficace

Alors que la construction de nouvelles places de prison est présentée comme LA solution, il n’est pas inutile de rappeler quelques chiffres.

Le coût d’une journée de détention est en moyenne de 100 euros. Celui d’une journée de semi-liberté est divisé de moitié, 50 euros. Tandis que le placement extérieur coûte en moyenne 31 euros par jour et le placement sous surveillance électronique 10 euros (1). De manière générale, le coût moyen d’une année de prison pour une personne détenue est estimé à 32 000 euros, tandis que le coût moyen annuel d’une mesure en milieu ouvert est estimé à 1 014 euros par personne (2).

Par ailleurs, 63% des personnes condamnées à une peine de prison ferme sont réincarcérées dans les cinq ans (3).

Pourtant, les investissements en faveur du développement des alternatives et des aménagements de peine sont résiduels. A peine 47 millions d’euros y seront consacrés en 2017, contre près de 1,5 milliards pour l’accroissement du parc carcéral (4).

1. Avis sur le budget 2015 de l’administration pénitentiaire, Sénat, novembre 2014.
2. Conférence de consensus sur la prévention de la récidive, « Combien coûte la prison ? », 2012.
3. Annie Kensey, Abdelmalik Benaouda, Les risques de récidive des sortants de prison. Une nouvelle évaluation, Cahiers d’Études Pénitentiaires et Criminologiques, 2011.
4. Projet de loi de finances 2017.