Éditorial de la revue Dedans-Dehors n° 74-75

Une radiographie carcérale

Il y a six ans que le rapport de l’OIP sur les conditions de détention en France n’était pas paru. D’où la nécessité d’offrir une radiographie des politiques pénales et pénitentiaires de 2005 à 2011, dégageant les lignes de force des évolutions intervenues dans le champ pénal. En analysant leurs fondements, en pointant leurs contradictions. La même focale s’imposait pour parvenir à une photographie de l’univers carcéral la plus juste, c’est-à-dire aussi documentée et détaillée que possible, dix ans après la parution des rapports parlementaires et deux ans après l’adoption de la loi pénitentiaire. Résultat: un volumineux ouvrage apportant au travers de 13 chapitres thématiques l’éclairage attendu de l’Observatoire sur la réponse pénale, l’institution pénitentiaire, les conditions de vie et de travail derrière les murs. En tentant de démêler le vrai du faux dans ce que les pouvoirs publics, le ministère de la Justice ou l’administration pénitentiaire, disent de la réalité, proclament de ce qui a changé ou annoncent de ce qui va changer. En tentant donc de mesurer les dénis qui perdurent, les aggravations constatées intramuros, les régressions observées dans les droits des détenus, mais aussi les efforts consentis ou les avancées obtenues… L’ouvrage est disponible auprès de l’OIP depuis le 7 décembre, il le sera en libraire le 5 janvier. Et parce que la crise ambiante justifie plus que jamais le respect du principe de solidarité, ce rapport vient de faire l’objet d’une diffusion gratuite de 1 800 exemplaires au sein des bibliothèques des prisons françaises, dans le cadre de la journée mondiale des droits de l’Homme du 10 décembre.