Le café n’est plus un produit dangereux en prison

Interdit de vente en cantine depuis 1986, le café vient d’être autorisé par une note du 23 janvier 2013 de l’état-major de sécurité de la direction de l’administration pénitentiaire.

La caféine était en effet considérée comme susceptible de troubler l’ordre interne en raison de son effet excitant. Cette décision fait suite à l’interpellation du Contrôleur général estimant l’interdiction non justifiée « compte tenu de la vente en cantine d’autres produits pouvant présenter des caractéristiques analogues, par exemple le Coca-Cola ». Combien de temps faudra-t-il attendre pour que la farine ou le scotch ne soient plus perçus comme de potentiels dangers ? Certains établissements bannissent en effet la farine par crainte qu’elle ne soit utilisée comme de la colle. D’autres interdisent la vente de scotch – qui, comme l’expliquait l’administration au Canard Enchaîné en juillet 2011, « peut servir à se pendre ». La bêtise peut aussi être blessante, relevait le journal.

Note DAP/EMS2 du 21 janvier 2013 relative à la vente de café en cantine.