Nous n’avons pas été informés des démarches

« Je suis en détention depuis six mois, sans pouvoir contacter ma famille correctement...

Je suis d’origine Géorgienne et toute ma famille vit là-bas. Ma mère est malade et ne peut pas se déplacer. Mon père s’occupe d’elle et ne peut pas venir non plus. La distance est trop importante. Je souhaiterais avoir la possibilité de les voir autrement : en vidéo conférence par exemple. De plus, ma famille m’écrit mais leurs lettres restent bloquées près de trois mois. Il m’est très difficile de me faire comprendre et l’administration pénitentiaire ne m’a pas informé des différentes démarches. Elle m’a laissé, ainsi que ma famille, dans le flou. Pendant trois mois, personne n’a su où j’étais. J’ai un enfant de six mois que je n’ai pas vu naître. J’espère vraiment obtenir de l’aide pour réussir enfin à leur parler. »

Personne détenue, maison d’arrêt, août 2014