Pétition d’avocats contre l’usage de la détention provisoire à Paris

« La chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris pose la détention provisoire et le huis clos comme la règle, et la liberté et la publicité des débats comme l’exception. »

Une centaine d’avocats dénoncent, dans une pétition publiée le 11 décembre 2012 sur le site de Libération, les « dysfonctionnements » d’une juridiction « en laquelle [ils n’ont] plus confiance depuis des années ». La « quasi-totalité » des décisions vont dans le sens du maintien en détention provisoire de leurs clients, clament-ils, exigeant que la Chancellerie rende publique « le pourcentage exact des décisions infirmées par cette chambre » lorsqu’elle est saisie en appel par les personnes mises en examen. Censée être une instance de réexamen, la chambre d’instruction parisienne « n’est qu’une chambre de validation, que nous décidons aujourd’hui publiquement de mettre en accusation ». En réponse, l’union syndicale des magistrats a condamné « ces pressions déplacées ».

http://www.liberation.fr/societe/2012/12/11/une-petition-d-avocats-contre-un-dysfonctionnement-judiciaire_866913