Châteaudun : des UVF neuves mais toujours inutilisées

Des unités de vie familiale (UVF) neuves mais inutilisées : c’est la situation absurde à laquelle sont confrontés les détenus au centre de détention de Châteaudun et leurs proches depuis un an.

Alors que la construction des UVF est achevée depuis l’été 2016, ces derniers doivent se contenter des visites au parloir (le week-end et pour une durée d’une heure maximum). Contactée par l’OIP, la direction de l’établissement justifie ce dysfonctionnement par un manque d’effectifs. L’ouverture des UVF est enfin annoncée pour novembre 2017.

Au 1er janvier 2017, seules 120 unités familiales (réparties dans 37 établissements pénitentiaires) permettaient aux personnes détenues de rencontrer leurs proches dans un petit appartement meublé, sans surveillance directe du personnel, pendant 24 à 72 heures. La loi pénitentiaire de 2009 prévoit pourtant que chaque détenu puisse accéder à ce dispositif[1], plus favorable que le parloir à l’intimité et au maintien des liens familiaux.

[1] Sous réserve de l’accord du magistrat pour les prévenus