Fresnes : des détenus privés d’eau courante en plein été

Cet été, des détenus de la maison d’arrêt de Fresnes ont été privés d’eau courante plusieurs jours d’affilée, et ce à deux reprises.

La première coupure d’eau (du 28 au 30 juillet) aurait été causée, d’après la direction de l’établissement, par une rupture de canalisations. Du 16 au 18 août, une deuxième coupure – cette fois, une bactérie serait en cause – aurait à nouveau rendue impossible l’utilisation des douches, des lavabos et des toilettes des cellules. Les détenus du bâtiment D2 ont dû alors se contenter d’une bouteille d’1,5 litre par personne et par jour pour s’hydrater, cuisiner et se laver. Si la direction affirme avoir également distribué des bassines d’eau chaude, cette information n’est pas confirmée par les témoignages recueillis par l’OIP.

Les courriers envoyés à la direction de l’établissement par le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) sont à ce jour restés sans réponse. Contactée par l’OIP, l’Agence régionale de santé a de son côté sollicité une analyse de l’eau afin d’y contrôler la présence éventuelle de bactéries nocives.