Qui sont les personnes incarcérées ?

96.4% des détenus sont des hommes, la moitié des personnes détenues a moins de 32 ans, et près d'un quart a moins de 25 ans.

Issus d'un milieu défavorisé, en grande précarité

Une large proportion de personnes détenues est issue d’un milieu défavorisé et connaît une situation de grande précarité, l’incarcération étant souvent le résultat d’un long processus de désaffiliation par lequel les personnes s’éloignent des systèmes sociaux.

  • Formation : 44 % des personnes détenues n’ont aucun diplôme; plus de 80% ont un niveau inférieur au baccalauréat ; un quart ont des besoins importants dans la maîtrise des savoirs de base; 10% sont en situation d’illettrisme.
  • Emploi : plus de la moitié sont sans emploi avant l’incarcération.
  • Addiction : 38 % des personnes incarcérées depuis moins de six mois souffrent d’une addiction aux substances illicites et 30% à l’alcool.
  • Psychiatrie : 7,3 % des personnes détenues sont atteintes de schizophrénie, 21 % de troubles psychotiques dont des psychoses hallucinatoires, 33 % d’anxiété généralisée et 40 % d’un syndrome dépressif sévère. Au total, huit hommes détenus sur dix et plus de sept femmes sur dix présentent au moins un trouble psychiatrique, la grande majorité  en cumulant plusieurs et des dépendances.

Etrangers et SDF surreprésentés

Les personnes sans domicile fixe et celles nées à l’étranger sont surreprésentées dans les prisons.