Suicides en prison: l’état d’urgence

Selon les données recueillies par l’OIP, 38 suicides ont été dénombrés depuis le 1er janvier 2009 dans les prisons françaises. Sur la base d’une équirépartition, ce chiffre correspondrait à un nombre annuel d’environ 151 suicides en 2009, qui signifierait une hausse de 31 % par rapport à ’année 2008. Pour rappel, l’année 2008 s’était terminée avec une augmentation de 20 % des suicides (115) par rapport à l’année 2007 (96), le taux de suicidité passant d’une année sur l’autre de 15,2 suicides à 17,2 pour 10 000 détenus. Parmi les 38 suicides recensés, 8 sont survenus au quartier disciplinaire, soit une proportion de 21 %. Pour rappel, au terme de l’année 2008, 13 des 15 suicides dénombrés avaient eu lieu en cellule disciplinaire, soit une proportion de 11%.

Pour ce qui est de la période comprise entre le 1er janvier et le 31 mars 2009, 36 suicides ont été dénombrés dans les prisons françaises. Ce nombre révèle une augmentation de 71 % entre le premier trimestre 2008 (21 suicides) et le premier trimestre 2009 (36).

Dans ce contexte, prenant connaissance de la déclaration (sur France Info) du Docteur Louis Albrand selon laquelle la commission qu’il présidait ne se reconnaît pas dans le rapport final rédigé par l’administration pénitentiaire, l’OIP demande la constitution d’une commission l’enquête indépendante placée sous l’égide du Contrôleur général des lieux de privation de liberté…