DEDANS DEHORS n°101 - septembre 2018
Morts en prison : silences et défaillances

Tous les deux jours, une personne décède en détention. Des drames qui soulèvent de nombreuses questions. Celle de l’opacité qui entoure souvent ces morts ; du silence opposé aux questions des proches, familles et codétenus, d’autant plus violent qu’il semble teinté d’indifférence. Celle du manque de considération donnée à l’humain, par l’institution, empêtrée dans ses logiques gestionnaires et sécuritaires. Et qui au final, se protège plus qu’elle ne protège.

Abonnement annuel : 30€
Au numéro : 9,50€
Commander le numéro

Sommaire

Edito

  • Leur place était-elle en prison ?

Dossier - Morts en prison : silences et défaillances

  • Morts en prison : silences et défaillances
  • Intramuros – Fleury-Mérogis : quinze morts en 9 mois
  • Grand entretien avec Jean-Marie Delarue : « S’intéresser à leur vie »
  • Suicide : quand prévention rime avec coercition
  • Les codétenus de soutien, la fausse bonne idée
  • « C’est l’abandon du contact humain qui pousse au suicide »
  • La Santé sur la touche
  • Après la mort : quand le tabou accroît la souffrance
  • Un impossible deuil
  • Elle témoigne : « Mon fils devait sortir cinq jours plus tard et on le trouve mort »